L’enquête « Hirondelle de rivage »

Dernier volet de l’enquête nationale hirondelles, il sera laissé aux seuls professionnels.

Il s’agit de recenser, sur l’ensemble du territoire, toutes les colonies d’Hirondelles de rivage, de la manière la plus exhaustive possible. Pour cela, tous les sites favorables de chaque département seront visités !

Espèce visée ?  

L’hirondelle de rivage. Moins répandue que ses deux autres cousines, l’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle rustique, elle doit son nom à son lieu de nidification. En effet, l’hirondelle de rivage construit son nid aux alentours de zones humides naturelles (rives de cours d’eau, falaises côtières…) ou artificielles (talus routier, sablières, carrières…).

Hirondelle de rivage accrochée à une falaise (© P. Guyon)

Quand ?

La période optimale de prospection s’étend de mi-mai à début juin, c’est-à-dire avant l’envol des jeunes.

Qui ?

Les recensements de cette espèces seront laissées aux seuls professionnels car les colonies se situent généralement dans des lieux difficilement accessibles, où le risque de dérangement des colonies est grand. De plus, les observations de cette espèce se faisant généralement à distance, l’utilisation d’un matériel spécialisé (longue-vue) est nécessaire.

Colonie d’hirondelles de rivage (© V. Palomares)