Quelques actions mises en place en faveur des hirondelles !

Vous trouverez ici quelques articles, clichés ou témoignages insolites illustrant des actions mises en place par quelques passionnés pour favoriser l’installation des hirondelles ainsi que leur cohabitation, pas toujours facile, avec l’homme.

Quelques articles :

Quand les enfants se mobilisent pour les ambassadrices du printemps. Des enfants, des hirondelles et du torchis.  L’OISEAU Magasine n°93.

Action de la LPO Audomarois pour une meilleure cohabitation. Voler au secours des hirondelles. L’OISEAU Magasine n°74

 

Quelques témoignages :

Un auvergnat amoureux des hirondelles !

Un auvergnat a aménagé sa ferme de manière à y accueillir un maximum de couples. Agriculteur à la retraite, chaque recoin de sa ferme est aménagé en pensant aux belles ambassadrices du printemps. Chaque fenêtre dispose d’un plaque percée (après avoir ôté un carreau, à chaque fois- sur sans doute plus de 15 à 20 fenêtres !) et chaque porte a été percée d’une ouverture de 7 cm x 20 cm, qui permet le passage en vol d’une hirondelle (photo à droite © JJ. Lallemant / LPO).
Efficace : les bâtiments sont bien « fermés », mais pas pour les hirondelles… Il y avait 10 couples d’hirondelles rustiques en 2001… 64 en 2011 !!!!!! Quel succès !

Il s’agit d’une mesure « technique  » simple pour laisser libre accès aux hirondelles sans laisser des bâtiments ou des pièces ouverts à tous les vents ! L’essentiel est de laisser s’installer les couples puis de « fermer » pour habituer les oiseux à utiliser ce type d’ouverture.

Mais ce monsieur à fait encore mieux ! Il n’avait aucune hirondelle de fenêtre sur sa ferme car les hauts des murs non adaptés dans cette région. Après avoir commandé à la LPO quelques nids artificiels et en avoir par la suite construit par lui-même, il les a posé dans sa ferme, sur un site pour lequel personne m’aurai parié l’installation d’hirondelles de fenêtre, plutôt habituée à installer son nids à l’extérieur des bâtiments de ville ou de village. Avant leur installation en 2006, aucun couple n’était présent, puis les hirondelles sont progressivement venues y trouver domicile, avec 6 couples en 2007 pour atteindre le chiffre de 25 couples en 2011 ! (photos : © JJ.Lallemant / LPO)

 

Squat sous le préau de l’école !

Témoignage d’un maître d’école de Haute-Garonne :

Juste ce petit message pour dénoncer un squat sous le préau de l’école. En effet, alors que des hirondelles rustiques ont l’habitude de nicher sous ce préau, cette année des hirondelles de fenêtre sont venues squatter le nid le plus ancien. Pire ! Le nid ne leur convenant pas, elles l’ont modifié ! Quelles malotrues ! Aujourd’hui, 08 juillet, 2 petits au moins sont nés dans ce nid. Les hirondelles rustiques, quant à elles, couvent dans un autre nid tout neuf.

Quelques clichés du forfait (photos : © B. Naussac)

 

 

 

 

Quelques clichés et témoignages d’observateurs :

Quelques planchettes le long d’une poutre suffissent à l’installation d’hirondelles rustiques dans un garage. (photo © M.A. Caillon)

Une simple planchette sous le nid permet de retenir les fientes et protège ainsi les objets situés à l’aplomb du nid. Mais cette planche peut également servir de piste de décollage pour les jeunes hirondelles de l’année ! (photo © A. Darasse)

Voilà bientôt 30 ans que le garage d’une dame abrite des nids d’hirondelles rustiques. Mais cette année, un nid particulier, tout en longueur, surnommé affectueusement « la maternité » a attiré son attention. En effet, les jeunes y sont nourris par leurs parents aidés par d’autres hirondelles ! (photo © T. Nivesse)